POINT MARCHÉ du 04 Février 2021

rédigé le 04 février 2021

En fin d’année dernière, nous dressions les contours de l’année 2021 avec, en scénario central, un redressement de l’activité mondiale au printemps. Quelques semaines après avoir basculé dans l’année du Buffle de Métal, associé à la Terre, à l’Eau et au Bois, les principaux constituants de la feuille de route se mettent en place. Au-delà d’un décalage temporel très léger sur la reprise économique, il nous semble important de poursuivre notre analyse des enjeux de cette année et partager avec vous nos axes d’investissements.

En janvier, les candidats démocrates ont remporté les deux sièges au Sénat dans l’État de Géorgie, offrant à l’administration du nouveau Président des États-Unis, Joe Biden, une majorité inespérée en novembre dernier. Aujourd’hui, les Démocrates contrôlent les deux organes législatifs, la Chambre des Représentants mais aussi le Sénat, qui forment ensemble le Congrès. Cet alignement des planètes pour le Président américain est une opportunité pour dérouler un programme ambitieux basé sur deux piliers : le consommateur et la transition écologique.

A l’aulne d’une nouvelle ère qui s’est ouverte avec la crise sanitaire, l’interventionnisme des États doit être considéré par les investisseurs comme une boussole dans l’allocation et les choix thématiques. Les États-Unis, à travers des plans de relance et les mesures exceptionnelles de la Banque Centrale, la FED, ont injecté environ 20% de Produit Intérieur Brut pour protéger les entreprises, accompagner les ménages et stimuler l’activité économique.

Dans ce contexte, nous avons identifié trois thèmes : l’environnement (le Président Joe Biden veut atteindre zéro émission carbone en 2050, tandis que la production d’électricité doit être neutre d’ici à 2035) ; les infrastructures et la construction (avec une question primordiale : près d’un siècle après le New Deal initié par Roosevelt, le père des plans de relance keynésiens, l’investissement public peut-il encore sauver la croissance ?) ; et enfin, la consommation avec la volonté affirmée de la nouvelle administration de doubler le salaire minimum (objectif de le faire progresser de $7.25 à $15).

En Europe, l’État interventionniste est aussi le nouvel adage. A travers des mesures de relance massives, telles que le plan Next Generation EU de 750 Md€ (visant une Europe plus verte, plus numérique et plus résiliente) qui s’ajoute au cadre financier pluriannuel de 1074.3 Md€ sur la période 2021-2027, l’Europe a réussi à fédérer autour d’un projet commun l’intégralité de ses membres. Par conséquent, nos choix d’investissement seront dirigés vers les orientations données non seulement par l’Europe, mais également par les États respectifs et la Banque Centrale Européenne. A ce stade, une économie verte (rénovation des bâtiments, lancement de projets d’énergie renouvelable (hydrogène, éolien et solaire), transport et logistique plus propre (un million de points de recharge nécessaires pour véhicules électriques et transports ferroviaires ou encore une agriculture de précision et une ingénierie verte, voici les secteurs à analyser) sera clairement un thème central dans la construction de nos investissements en Europe mais également la technologie (5G, Intelligence artificielle, Cybersécurité ou encore le Cloud).

Enfin, la poursuite de l’internationalisation de nos portefeuilles passera par l’Est et, en particulier, par la Chine. Le cocktail séduisant est composé de trois ingrédients : croissance économique solide (2.3% en 2020 et pas loin de 8% selon le consensus des économistes en 2021), une digitalisation accélérée et, enfin, un moindre risque monétaire. Ces trois principales raisons permettent de parier que l’extrême sous-pondération de la Chine dans les portefeuilles globaux, exposés en moyenne à seulement 3% à une économie qui représente 15% du PNB mondial et un large tiers de sa croissance, est appelée à se résorber dans la prochaine décennie. Du côté de la Banque Hottinguer, nous avons intégré cette évolution de l’émergence de la super puissance chinoise au rang de leader économique, financier, politique et militaire depuis presque deux décennies. Nous privilégions des partenariats avec des sociétés de gestion tierces, afin de sélectionner des fonds performants orientés vers le digital et la consommation domestique, mais bénéficiant aussi d’une ouverture indispensable pour bien préparer la prochaine décennie.

A travers ce petit tour du monde rapide, les opportunités et les thématiques d’investissement sont nombreuses, à nous de les saisir en fonction de l’évolution de la pandémie et du rythme de vaccination, en gardant bien à l’esprit que les Banques Centrales et les États seront encore longtemps au chevet d’une activité économique convalescente.

                                                                                                                   Laurent DEYDIER

                                                                                                                   Directeur Général Délégué

Source : Messieurs Hottinguer et Cie-Gestion Privée. Document à titre d’information uniquement. Les informations contenues dans ce document ne constituent ni un conseil en investissement, ni une offre d’achat ou de vente d’un produit ou d’un service financier et ne doivent pas être interprétées comme tels. Les commentaires et analyses reflètent l’opinion de Messieurs Hottinguer et Cie Gestion Privée en fonction des informations connues à ce jour ; elles sont susceptibles d’être modifiées sans notification préalable. Elles ne sauraient constituer un engagement de Messieurs Hottinguer et Cie Gestion Privée qui, en conséquence, ne saurait être tenu responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base de ces commentaires et/ou analyses. Avant d’investir dans un OPCVM vous devez prendre connaissance impérativement et attentivement du Document d’Information Clé pour l’Investisseur et de son prospectus, documents réglementaires disponibles sur demande ou sur http://www.banque-hottinguer.com

Messieurs Hottinguer & Cie – Gestion Privée, Société Anonyme au capital de 2.300.000 Euros, inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le n°349 213 249, agréée en tant que société de gestion de portefeuilles par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP 90036 depuis le 22 juin 1990, située au 63, rue de la Victoire – 75009 Paris – France – Tél : 33 (0)1 40 23 25 00 – banque-hottinguer.com


 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s