Point Marché du 10 novembre 2020

L’actualité de ce début novembre est riche avec l’annonce de la victoire de Joe Biden lors de l’élection présidentielle américaine et la publication, le lundi 9 novembre, des résultats de phase 3 du vaccin contre la Covid de Pfizer/BioNtech avec une efficacité annoncée de 90%.

Commençons par les élections américaines. La « Vague Bleue Démocrate » n’a pas eu lieu et une fois encore les sondages ont été déjoués au regard d’une élection très serrée. A la date de notre publication, Joe Biden avec 279 grands électeurs franchit le seuil requis de 270 et sera le 46ème Président des Etats-Unis. Du côté des Républicains, le camp de Donald Trump n’a pas encore reconnu sa défaite, toutefois, les recours engagés semblent avoir peu de chance d’aboutir.

Avec la Chambre des Représentants qui lui est acquise, du fait d’une majorité démocrate, la dernière inconnue reste le Sénat qui fait apparaître une égalité parfaite avant la fin des résultats. Le sort du Sénat devrait être scellé lors d’un nouveau vote dans l’Etat de Géorgie, qui permettra de nommer deux nouveaux sénateurs, le 5 janvier prochain. Si un scénario d’égalité devait être retenu, c’est la Vice-Présidente Kamala Harris qui ferait basculer la majorité du côté des Démocrates. En cas de cohabitation, les marges de manœuvre de l’administration Biden seront réduites, en particulier concernant le programme fiscal et la création d’une offre publique de sécurité sociale. Pour rappel, lors des mandats de Barack Obama, le Sénat n’y était pas favorable et son attitude n’a pas été conciliante,. Au contraire, on pourrait la qualifier d’obstructive. Voici une des clés des prochains mois.

Finalement, les marchés financiers, malgré un scénario différent de celui annoncé, se sont réjouis de ces résultats, enregistrant un fort rebond au lendemain de l’élection. Pourquoi ? Simplement pour deux raisons : 1/ la baisse de l’incertitude à court terme, l’élection présentant une source d’inconnue ; et 2/ la potentielle cohabitation est devenue une bonne nouvelle pour les investisseurs, la partie la plus « sociale » de son programme devenant difficile à mettre en place et inquiétant Wall-Street.

Du côté du programme de Joe Biden, nous pouvons retenir quelques points majeurs. Dans une optique moyen terme Joe Biden souhaite durcir la fiscalité dans un sens a priori peu susceptible d’être accueilli favorablement par les investisseurs mondiaux : hausse du taux d’impôt pour les sociétés de 21% à 28%, doublement de la taxation spécifique des revenus intangibles des filiales des entreprises américaines à l’étranger … sans oublier le doublement du salaire minimum. Du côté positif, un apaisement des relations avec la Chine semble possible, ainsi que la poursuite de la relance budgétaire. Enfin, une impulsion forte sur la transition énergétique (objectif 0 carbone d’ici à 2050) avec un retour des Etats-Unis sur les accords de Paris sera à scruter avec attention dès les premiers jours à la Maison Blanche de Joe Biden.

La deuxième annonce est tombée le 9 novembre à 12h45 heure française, avec des résultats préliminaires du vaccin de Pfizer/BioNtech montrant un taux d’efficacité de 90% contre la Covid 19. L’arrivée de ce vaccin est un évènement sanitaire et essentiel d’un point de vue économique. Même si nous allons continuer à vivre de nombreux mois avec ce virus, l’arrivée d’un vaccin change-t-elle les perspectives sur les marchés financiers ?

La réponse est clairement oui avec une baisse de l’incertitude et surtout la remontée de la confiance des différents agents économiques. Dans ce cadre, la poursuite du rebond des actifs risqués (actions en premier lieu, mais également la dette émergente, la dette High Yield ou encore certaines matières premières dites industrielles) devrait se confirmer.

Dans ce contexte sanitaire nouveau, les perspectives nous semblent encore plus favorables, à l’horizon du printemps prochain, avec le redressement de l’activité mondiale qui découlera des progrès de la santé, secteur que nous favorisons dans nos thématiques d’investissement. Avec la poursuite des programmes de relance budgétaire, la stimulation monétaire des banques centrales et l’amélioration à un horizon moyen terme de la situation sanitaire, la valorisation parfois élevée des marchés actions ne doit pas nous effrayer. Avec des niveaux de taux bas pour longtemps, un redressement progressif des bénéfices des entreprises et un retour des investisseurs mondiaux sur les actifs risqués (le niveau actuel observé se situe sous la moyenne de la dernière décennie), ces derniers devraient être à privilégier à un horizon de douze mois.

Le point de vigilance que nous adopterons dans cette stratégie est l’éventuelle orientation vers les secteurs et les valeurs délaissées par les investisseurs depuis mars dernier.

                                                                                                                              Laurent DEYDIER

                                                                                                                              Directeur Général Délégué

Achevé de rédiger le 10 novembre 2020

Source : Messieurs Hottinguer & Cie – Gestion Privée. Document rédigé à titre d’information uniquement. Les informations contenues dans ce document ne constituent ni un conseil en investissement, ni une offre d’achat ou de vente d’un produit ou d’un service financier et ne doivent pas être interprétées comme tels. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les commentaires et analyses reflètent l’opinion de Messieurs Hottinguer & Cie – Gestion Privée sur les marchés et leur évolution en fonction des informations connues à ce jour ; ils sont susceptibles d’être modifiés sans notification préalable. Ils ne sauraient constituer un engagement de Messieurs Hottinguer & Cie – Gestion Privée qui, en conséquence, ne saurait être tenu responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base de ces commentaires et/ou analyses. Avant d’investir dans un OPCVM, vous devez prendre connaissance impérativement et attentivement du Document d’Information Clé pour l’Investisseur et de son prospectus, documents réglementaires disponibles sur demande ou sur www.banque-hottinguer.com

Messieurs Hottinguer & Cie – Gestion Privée, Société Anonyme au capital de 2.300.000 Euros, inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le n°349 213 249, agréée en tant que société de gestion de portefeuilles par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP 90036 depuis le 22 juin 1990, située au 63, rue de la Victoire – 75009 Paris – France – Tél : 33 (0)1 40 23 25 00 – www.banque-hottinguer.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s